TGV ouest Bretagne? la pétition ….

bon, tout est dans le titre…

Les trois CCI (chambres de commerce et d’industrie) de Brest, Morlaix, Quimper Cornouaille et deux banques mutualistes (Crédit Agricole du Finistère et Crédit Mutuel Arkea) lancent une pétition pour la création d’une ligne à grande vitesse après Rennes pour desservir la Bretagne.

Leur mission est « de favoriser le développement économique du Finistère en contribuant à lui donner les infrastructures nécessaires (ferroviaires, énergétiques, numériques), en faisant la promotion des réussites économiques du territoire et des filières d’excellence et en accompagnant les porteurs de projet qui souhaitent s’implanter en Finistère. »

lien pétition

je vous mets le lien de la pétition (que je n’ai pas signé) car je n’admets pas le choix des tracés qui ont été proposés de passage par Morlaix. Si vous vous en rappelez j’avais émis cette carte [ici] de tracé possible, rapide et desservant le sud Bretagne.

Publicités

3 commentaires sur “TGV ouest Bretagne? la pétition ….

  1. Pourtant les options envisagées par l’étude RFF sur LNOBPL (Liaisons Nouvelles Ouest Bretagne Pays de la Loire) sont les meilleures, car elles permettent de mutualiser la desserte des littoraux nord, sud et le Rennes Nantes, tout en dégageant des capacités sur le périurbain rennais. En outre, elle permet de relier le sud Bretagne à la fois à Rennes et Nantes. Votre proposition de tracé ne fonctionne que pour Lorient, Quimper et Brest, et encore en mettant ces trois villes en terminus, ce qui est contre-productif au vu de la charge sur les liaisons actuelles. La clé est de conserver la mise en ligne des villes desservies, pour en faire à chaque fois une étape.

    Voir cette présentation:
    http://www.cete-ouest.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/05_-_LNOBPL-presentation_COTITA_VF_cle585ae4.pdf

    • j’appouve votre avis mais dans votre document, on voit bien page 20 qu’une non-desserte de Redon est très intérressante d’un point de vue gain de temps.
      A méditer, mais çà sera un choix politique à respecter !

  2. Gain de temps pour qui, combien de passagers? Sur le littoral nord, la charge de Brest pèse beaucoup plus que les autres villes desservies , sur le littoral sud elle est plus également répartie. Une desserte TGV ne desservant que Quimper et Rennes ne serait pas viable. Il me semble que Vannes, en particulier, charge au moins autant que Quimper. Il ne s’agit donc pas du tout d’améliorer le temps de trajet de Rennes/Paris à Brest et encore moins Quimper, mais bien d’améliorer à la fois temps de trajet et capacité pour toutes les villes desservies, vers Paris mais aussi pour les dessertes intercités en Bretagne, tout en libérant les sections en limite de capacité sur l’étoile rennaise. C’est ce que le scénario A qui a été retenu permet.

    Il y aura toujours des TGV desservant Redon. Si vous faîtes une ligne qui évite cette ville, vous devrez dévier des dessertes spécifiques qui seront fortement ralenties par rapport à l’offre de référence et qui viendront encombrer le périurbain rennais.

    LNOBPL permet de séparer trafic lents et rapides, il faut en profiter au maximum et ne pas dévier les TGV vers la ligne classique là où une ligne nouvelle existe. Eviter une ville sur le parcours conduit à cela, dévier des TGV vers la ligne classique. Votre projet les évite presque toutes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s