Fouilles archéologiques de la ligne LGV BPL

Eiffage Rail Express a désigné l’INRAP ( Institut National de Recherches Archéologiques Préventives) pour les fouilles archéologiques de 15 sites :

en SARTHE :AIGNÉ, COULANS-SUR-GÉE, DEGRÉ, LA MILESSE, LA QUINTE, NEUVILLE-SUR-SARTHE , VALLON-SUR-GÉE

en MAYENNE : CHANGÉ, LA CROPTE, RUILLÉ-LE-GRAVELAIS

le lien complet  de l’article du site internet de l’INRAP [lien]

le dossier de communication de l’INRAP [lien]

Publicités

Indemnités plus importantes demandées par les communes.

Résumé de l’article du Ouest France dimanche  – 1er avril 2012.

L’Association des communes traversées par la LGV BPL s’est réunit le samedi 31 mars 2012 à Laval pour évoquer la création d’un fond de solidarité pour les 63 communes impactées par la ligne à grande vitesse. Ce fond accorde 0.4% du budget total ( investissement LGV BPL : 3.4 Milliards € et correspond à la compensation liée à la dévalorisation des territoires et à l’inconstructibilité autour de la ligne.

Les maires réclament à l’instar des communes impactées par la ligne THT Cotentin-Maine , une redevance forfaitaire annuelle dès la mise en service de la LGV BPL. Les maires demandent aussi que les ouvrages dont la chaussée franchira la ligne ne soit pas à l’entretien de la commune mais préserver dans le domaine privé du concessionnaire.

 

pour information

L’ACT-LGV-BPL regroupe 45 communes de la Mayenne, de la Sarthe et de l’Ille et Vilaine qui vont être traversées par la ligne à grande vitesse. Elle revendique une redevance forfaitaire et pérenne pour compenser les préjudices économiques, environnementaux et fiscaux qu’elles vont subir.