Fouilles archéologiques de la ligne LGV BPL

Eiffage Rail Express a désigné l’INRAP ( Institut National de Recherches Archéologiques Préventives) pour les fouilles archéologiques de 15 sites :

en SARTHE :AIGNÉ, COULANS-SUR-GÉE, DEGRÉ, LA MILESSE, LA QUINTE, NEUVILLE-SUR-SARTHE , VALLON-SUR-GÉE

en MAYENNE : CHANGÉ, LA CROPTE, RUILLÉ-LE-GRAVELAIS

le lien complet  de l’article du site internet de l’INRAP [lien]

le dossier de communication de l’INRAP [lien]

Publicités

divers

Mise à jour du lien vers la page facebook : https://www.facebook.com/#!/LgvBplByLgnico

Cette version 2.0 permettra d’avoir une page plus agréable, personnalisée mais surtout une connexion directe entre Facebook et WordPress.

Bonne découverte des deux sites

Indemnités plus importantes demandées par les communes.

Résumé de l’article du Ouest France dimanche  – 1er avril 2012.

L’Association des communes traversées par la LGV BPL s’est réunit le samedi 31 mars 2012 à Laval pour évoquer la création d’un fond de solidarité pour les 63 communes impactées par la ligne à grande vitesse. Ce fond accorde 0.4% du budget total ( investissement LGV BPL : 3.4 Milliards € et correspond à la compensation liée à la dévalorisation des territoires et à l’inconstructibilité autour de la ligne.

Les maires réclament à l’instar des communes impactées par la ligne THT Cotentin-Maine , une redevance forfaitaire annuelle dès la mise en service de la LGV BPL. Les maires demandent aussi que les ouvrages dont la chaussée franchira la ligne ne soit pas à l’entretien de la commune mais préserver dans le domaine privé du concessionnaire.

 

pour information

L’ACT-LGV-BPL regroupe 45 communes de la Mayenne, de la Sarthe et de l’Ille et Vilaine qui vont être traversées par la ligne à grande vitesse. Elle revendique une redevance forfaitaire et pérenne pour compenser les préjudices économiques, environnementaux et fiscaux qu’elles vont subir.